[affiche alignement=”justify”]
« Je n’ai pas besoin de toi pour voir.
Mais tes couleurs siéent à mon monde.

Je n’ai pas besoin de toi pour avancer encore.
Mais je vais plus loin au rythme de tes pas.

Je n’ai pas besoin que tu me portes, que tu me pousses, ni même que tu me soutiennes envers et contre tout.
Mais je tiens plus solidement debout sur la terre que tu travailles.

Je n’ai pas besoin que tu apaises mes colères, que tu contiennes mes impatiences, que tu éclaires mes heures sombres.
Mais j’ai moins mal si je sais ta main ouverte quand même mes solitudes ne sont plus un refuge.

Je n’ai pas besoin que tu combles mes failles, que tu panses mes plaies, ni même que tu connaisses chacune de mes blessures.
Mais l’échange de nos forces fait du temps un meilleur allié.

J’ai besoin de toi moins que de la liberté à laquelle je ne saurais renoncer.
Mais je te choisis chaque matin pour une journée supplémentaire, justement parce qu’ensemble, nous avons banni les prisons. »[affiche]

Partagez cela sur: