Promo !

Le Printemps Revient Quand Même

0.50 0.00

Une photo, deux visages, un cadre…
Les sourires sont bien là, les sentiments aussi.
Sincères. Profonds. Réels.
Prisonniers d’un quotidien carcéral.
Mais comment garder enfermé entre quatre bouts de bois ce qui ne vit qu’en liberté ?

Format disponible : Fichier PDF
Nombre de pages : 14

Catégorie : Product ID: 763
Partagez cela sur:

Description

Résumé

Garder pour soi, vouloir retenir la personne qu’on aime, croire qu’elle nous appartient…

Il est des êtres trop libres pour vivre attachés.
Des êtres trop libres pour la détention affective.
Des êtres qui substituent aux pour toujours, à jamais, pour toute la vie, des certitudes présentes et des instants vraiment vécus.
Qui nous enseignent enfin à ne pas confondre l’amour et la possession. Et l’apprentissage de la différence est parfois douloureux… mais salvateur.

Extraits choisis
Extrait 1:

” Notre image au creux des paumes, je repensais à toi. Toi qui disais qu’il faut savoir s’aimer sans s’attacher. Qu’aimer vraiment, c’est garder libre et non garder pour soi, rester pour être soi et non rester par peur du manque. Je pensais à toi qui exécrais la létale monotonie des jours ordinaires. Toi qui redoutais l’insipidité d’un quotidien dont le trop long partage use les couleurs.”